Rapides explications en FRANCAIS pour :
- naviguer à travers les articles (2 slides)
- nous laisser des commentaires (3 étapes ⇒ 3 slides)
- nous faire grimper au classement des bloggeurs
- lien alternatif si l'accès à Picasa à bloqué

Le grand départ a eu lieu le 22 septembre 2011 !

Après l'Equateur, le Pérou, la Bolivie, un bref passage au Chili, l'Argentine, un super bref passage au Brésil (20 minutes dans un bus), le Paraguay, un retour en Argentine puis au Chili, l'Ile de Pâques, l'Australie, l'Indonésie, Singapour, la Malaisie, la Thaïlande, le Laos, le Cambodge, le Vietnam et la Chine, nous voici actuellement au Japon, à prendre du bon temps depuis le 16 mai 2012 !

2011年9月22日から夫婦で世界旅行をしました。
2012年5月12日から16カ国目の日本に滞在中!
しばらく日本でゆっくり過ごします。
1 | 2 | 3 | 4 | 5 |最初 次ページ >>
2012-06-05

旅ブログ終了! (Time to Say Goodbye)

テーマ:●お知らせ / Introduction


旅ブログ、最後の更新です!
読者の皆様
今までありがとうございました!


にほんブログ村 旅行ブログ 世界一周へ


(En bleu gab au clavier)


旅が終わり、しばらくは抜け殻状態でした。
もう旅行は当分いいかな~って思っていましたが、また最近どこかへ行きたくなってきました。
温泉行きたいな~



Et pour terminer, un aperçu complet de notre voyage !
Les villes entourées d'un cercle sont les villes pour lesquelles nous avions le billet d'avion Tour-du-Monde de Oneworld.

WHAT'S UP WORLD?

8カ月間の旅の軌跡。

地図中央のスイスはジュネーブから出発

南米

オーストラリア

東南アジア

上海

広島

現在、東京に滞在中

5月16日に東京に着き、実家でのんびりしています。
この先、この生活がいつまで続くかわかりませんが
ゆっくり焦らずこれからの生き方を考えていく予定です。

住む国、住む場所、そして仕事。

どうなっていくのかな・・・
妻は不安です。(^_^;)

しばらくは夫婦揃ってニートです。(^_^;)(^_^;)


mayoはスイス在住の時のブログcocooning* を再開します。
よかったら遊びに来てください♪

mayoのブログ→cocooning*



今までブログを読んでいただき
本当にありがとうございました。
旅もブログもやりきったーーーーー!!!




***************************************




Voilà qu'il est temps de marquer la fin de ce voyage par une petite conclusion !
Après cet article qui sera le dernier, mayo va retourner sur son ancien blog alors que moi, vu que je n'en ai pas, je vais retourner à une vie paisible que j'espère avoir méritée, héhé.

Dans une certaine mesure, je suis content car ce blog nous a pris beaucoup de temps non seulement pour l'écrire mais aussi pour trouver des accès à internet !
Je me rappelle de la fois à Guayaquil où la seule connection internet qu'on avait trouvée était dans un centre commercial. On était bien content d'avoir finalement mis la main sur cet accès mais ce moment d'extase fut de très courte durée quand on a remarqué qu'il nous fallait plus de trente minutes pour mettre à jour une seule photo.
Avec une moyenne de 15 photos par articles, le calcul est vite fait...
Et il y en a pleins des anécdotes comme ça...
Mais de l'autre côté, cet effort était largement récompensé par tous les commentaires qu'on a reçus ainsi que tous les feedbacks par emails séparés ou skype, et ça ça va clairement me manquer.

C'est également un moment d'émotion dans le sens où cela indique véritablement la fin de ce voyage.
Bien sûr, cette émotion est plus que mitigée par le fierté d'avoir accompli un tel voyage, ainsi qu'une satisfaction extrême de l'avoir vécu !
J'ai souvent entendu des histoires de backpackers qui une fois leur voyage terminé n'attendait qu'une seule chose, avoir suffisament de fonds pour repartir.
Ce n'est pas mon cas, en tout cas pas pour l'instant.
Ce voyage a largement dépassé toutes mes espérances et m'a donné une telle satisfaction à tel point que je me sens finalement d'humeur à me poser paisiblement.

Il est sûr que pour un tel voyage je ne peux que conseiller de prévoir un itinéraire à l'avance, avec une sorte de fil rouge, pourquoi pas par thèmes.
Mais il est tout aussi important de ne pas resté collé à ce fil rouge. J'ai lu un jour dans un magazine que le meilleur conseil qu'un jeune backpacker avait reçu de l'un de ses aînés à la longue barbe qui semblait avoir voyagé pendant les dix dernières années était :
Fiston, c'est ton rêve, tu peux le modifier quand tu veux !
Ce jeune backpacker était en train de paniquer car il n'arrivait plus à gérer son planning initial du fait qu'il y avait tellement de nouvelles choses qu'il voulait voir.
Pour nous également, notre planning et itinéraire initial se sont bien modifiés, rien qu'en terme de temps.
A la base, ce n'était absolument pas prévu qu'on voyage si longtemps.
7 mois, 3 semaines et 3 jours !!!
Presque 8 mois alors que mes premières estimations étaient de l'ordre de 4 mois, 3 semaines et 2 jours.

Mais il faut aussi dire qu'on s'habitue vite à ce nouveau rythme de vie de voyageur.
Je parle là surtout pour mayo qui ne se voyait pas voyager plus de 3 mois...
Oui oui, 3 mois !!!
On avait même prévu un plan B au cas où elle n'en pouvait plus et voulait rentrer avant moi. Mais au bout de trois mois de voyage, elle n'y croyait juste pas que le temps était passé aussi vite et en redemandait comme jamais, héhé.
La preuve qu'elle s'est bien éclatée aussi !


Sinon, j'ai remarqué depuis notre retour que les gens nous posent souvent les mêmes questions concernant ce voyage.
Je me suis dit que pour terminer ce blog en beauté, il serait bon de les partager, tout en les complétant par d'autres questions potentielles :-)


Comment ça se passe depuis que vous avez arrêtez de voyager ?
Honnêtement, pour l'instant tout se passe plutôt bien mais il y a une impression un peu bizarre qui me prend depuis que nous sommes chez la maman à mayo. Il me semble que je passe énormément de temps au lit même si dans les faits ce n'est pas vrai... En y réfléchissant bien, je crois bien que cette impression est dûe tout simplement fait de ne pas changer de lit tous les 3 jours. C'est étonnant.
Une autre chose que je suis en train de combattre, c'est le fait que je ne peux plus m'arrêter de manger, héhé. Durant le voyage, on ne savait jamais ce qu'on allait manger le lendemain et si ça allait être bon. De ce fait, on finissait toujours nos assiettes. Mais il y a pire. Il arrivait parfois qu'on s'achetait des snacks pour les pannes d'énergie. Là également, le soir venu, on terminait le tout. On a été plusieurs fois surpris par des fourmis qui sortaient de je ne sais où pour dévorer nos snacks !
Tout ça fait que quand la maman à mayo dépose un plat sur la table, à tout heure, c'est dure de se retenir :-)
C'est pas si facile de revenir à une vie de sédentaire, héhé.

Le pays que nous avons préféré ?
Honnêtement, cette question est très difficile.
En général, l'Amérique du Sud a été incroyable pour les paysages montagneux et la nature, alors que l'Asie du Sud-Est était redoutable pour ses plages et ses îles.

L'expérience la plus incroyable ?
La première fois que j'ai fait du snorkeling, à Lembongan !
Etant la première fois, je ne savais pas trop à quoi m'attendre, surtout que l'endroit n'était pas des plus connus, mais c'était juste incroyable ! J'avais l'impression d'avoir découvert un nouveau monde !
Après ça, nous sommes devenus de grands fans de snorkeling et notre voyage a été modifié pour ne pas rater les endroits recommandés. On a plongé à beaucoups d'endroits pour en devenir de vrais spécialistes et je suis content de ne pas avoir raté Lembongan car c'est l'un des plus beaux endroits où nous avons fait du snorkeling.

Le pays le plus pourri ?
Le Vietnam. Il n'y a pas grand chose au Vietnam qu'on ne retrouve pas dans les autres pays d'Asie du Sud-Est. En plus c'est relativement cher car ils triplent les prix pour les touristes. Ce qui m'amène aux locaux. Bien qu'il y ait bien sûr des exceptions, j'ai trouvé de manière générale les vietnamiens désagréables, arrogants, impolis et surtout racistes. Sans parler de la nourriture sans goût particulier.

Le peuple le plus charmant ?
Je suis obligé de citer deux peuples car je ne peux pas me décider, les équatoriens et les indonésiens (surtout de Jakarta).
Ces deux peuples sont d'une gentillesse et se sont bien donné du mal pour nous aidé dans leur plus grand désintérêt financier.

Le peuple le moins charmant ?
Là également, je suis obligé de cité deux peuples, les vietnamiens et les boliviens.
J'ai également l'impression que les boliviens sont racistes mais dans une moindre mesure que les vietnamiens. Ils ne portent en fait pas grand intérêt aux étrangers et favorisent surtout les locaux, ce que je peux en partie comprendre au regard de la pauvreté ambiante. En ce qui concerne les vietnamiens, ce sont des affreux qui n'en veulent qu'à l'argent des touristes.
En parallèle, je me dois aussi de citer les israéliens. Bien qu'on ne soit pas aller en Israel, on en a rencontré beaucoup en Amérique du Sud et ils étaient insupportables. Très bruyants, sans éducation, égoistes, sales et surtout sans respect pour les autres ni leurs affaires. J'aimerais vraiment pas les avoir comme voisins.

Le pays dont la nourriture est la meilleure ?
Sans hésiter la Malaisie. Elle a ses propres spécialités mais le tout est fortement influencé par ses pays voisins et par la nourriture chinoise, ce qui donne un excellent mélange !

Le pays dont la nourriture est la moins bonne ?
On a pas mal galéré pour se trouver des bons restaurants en Equateur, au Pérou et surtout en Bolivie mais le fait d'avoir une cuisine disponible dans la grande majorité des auberges compensait ce probème. En plus, les snacks tels que saltenas, papa rejenas ou encore choripan étaient pas mal du tout. Au Vietnam aussi on a bien galéré et au contraire des pays cités auparavant, les auberges n'ont pas de cuisines disponibles ce qui complique pas mal la chose.

Le meilleure vin ?
Sans hésitation le Malbec argentin ! On avait presque une moyenne d'une bouteille par jour tellement il était bon et pas cher !

Le moins bon vin ?
Bien que ce ne soit pas un pays de vin, on a tout de même essayé un vin vietnamien de Dalat je crois...
Imbuvable ! Il a fini dans l'évier en moins de deux minutes !

La meilleure bière ?
Là également sans hésiter la Tigers de Singapour, avec une mention spéciale également pour la Chang Import de Thaïlande.

La moins bonne bière ?
Je me suis rendu compte qu'il est difficile de faire pire que les bières suisses, héhé.

Le meilleure café ?
En tant que grand fan de café, sans hésiter le café Java en Indonésie. Il est superbe ! On a égalment essayé le fameux Kopi Luwak mais rien ne vaut un café Java.

Le café le moins bon ?
En général les cafés solubles ne sont pas terribles mais à la longue on s'habitue. Un café dont on me disait le plus grand bien et qui m'a déçu a été le café au Vietnam. Le café lui même n'était pas forcément mauvais mais leur système fait que le café devient très souvent froid avant de pouvoir le boire.!

Les choses que je conseillerais fortement d'apporter pour un tel voyage ?
A part les choses habituelles, il y a quelques éléments qui nous ont surpris par leur utilité : l'applicaton pour Iphone Currency Converter qui permet de faire les conversions instantanément avec le cours du jour, le thérmomètre pour être sûr de ne pas avoir la fièvre et tout ce que ça implique, des crochets pour accrocher nos sacs et habits un peu partout rien que pour prendre une douche sans mouiller ses affaires, la toile isolante ou scotch pour rafistoler les trous des filets anti-moustiques, et pour terminer il y a aussi un site internet bien pratique pour trouver des logements pas chers : www.wikitravel.org

Un moment spécial ?
Bien que je ne sois plus un fan, la rencontre avec J-Lo avait quelque chose de particulier. C'était complètement inattendu et elle était si proche de nous.

Niveau budget, est-ce que ça a été ?
On a dépensé beaucoup plus que prévu en Australie mais on était pas sensé y rester aussi longtemps. Au contraire, on a beaucoup économisé en Malaisie où on a revu notre itinéraire en raison de la saison des pluies. De plus, les auberges dans lesquels on logeait était beaucoup moins chers de ce que j'avais prévu. Au final, le budget est plus ou moins en ligne avec mes estimations.

Le pire moyen de transport ?
Je pense bien que c'était le mini-van qui nous a apporté de Yogyakarta au Mont Bromo en Indonésie. Une vrai galère. J'ai passé plus de 8 heures dans ce mini-van sans pouvoir allonger mes jambes. Pour finir, j'en pouvais tellement plus que je changeais de position toutes les minutes... En plus, le chauffeur roulait comme un fou. Il dépassait tout ce qu'il pouvait et on a risqué l'accident plusieurs fois.
Mais j'aimerai aussi cité les bus en Australie qui nous ont surpris en mal. Même dans les bus de nuit, il n'est pas possible d'abaisser son siège de plus de 1 degrés !

Le meilleur moyen de transport ?
En général, à part en Australie, on a toujours été supris en bien par les bus, avec une mention toute spéciale pour les bus au Chilie. De magnifique bus aux sièges en cuire, inclinables à fond, télé et service souriant.

La pire auberge ?
Il y a bien l'auberge à Phuket et ses punaises de nuit, l'auberge de Puno et sa salle de concert qui ne permet pas de fermer l'oeil avant 5h du mat, l'auberge de Nazca avec ses matelas si fins qu'on a l'impression de dormir sur les lattes, l'auberge de Yogyakarta juste à côté d'une mosquée qui nous réveillait tous les jours à 4h du matin, mais la mention spéciale revient à l'auberge de Jakarta. Elle était vraiment moisie et ses toilettes complètement délabrées. Il fallait se doucher les jambres écartées au dessus du trou qui sert de toilettes et l'eau s'écoulait simplement par les trous et fissures qui se trouvent au plancher.

La meilleure auberge ?
On a dormi dans pas mal d'auberges sympas pendant ces presque 8 mois, même dans un hôtel à plusieurs étoiles à Vina del Mar au Chili, mais une auberge que j'ai particulièrement appréciée et que j'aimerais citée est l'auberge à El Calafate en Argentine. C'était une petite auberge familiale toute calme avec une grand-maman qui gérait le tout et qui vivait au premier étage. Elle dégageait une excellent aura. J'avais l'impression de me sentir à la maison. La douche et les lits étaient bien chauds, choses essentielle car nous nous trouvions dans la fraicheur de la montagne.

Les plus jolies filles ?
Marié à une japonaise, je suis obligé de dire les japonaises, héhé.

Les filles les plus laides ?
Mention spéciale pour les boliviennes...

Ce qui m'a manqué le plus ?
A part la famille et les amis, surtout pour les fêtes de Noël, je ne crois pas qu'il y ait quelque chose qui m'ait manqué au point d'être mentionné ici.

Une ville qui ne mérite vraiment pas son statut de patrimoine mondiale de l'UNESCO ?
Je ne comprends toujours pas pourquoi Sucre, en Bolivie, est listé au patrimoine mondiale de l'UNESCO. A part quelques murs blancs au centre-ville, il n'y a absolument rien à faire ni à voir. La ville se visite en moins de trente minutes.

Avec les moustiques, ça s'est bien passé ?
En effet les moustiques me faisaient particulièrement peur en raison de toutes les maladies qu'ils sont susceptibles de transmettre dans ce genre de pays mais j'ai été surpris de voir que dans les régions vraiment à risque, il y avait toujours un filet anti-moustique accroché au lit. Le fait d'utiliser le ventilateur était également un bon moyen de les tenir à l'écart durant la nuit. A la tombé de la nuit, c'est sûr que le spray anti-moustique est une nécessité ! Au final, plus de peur que de mal.

Un regret ?
Pas grand chose. J'aurais bien aimé pouvoir faire du surf à Bali mais le temps n'était pas de la partie. J'aurais aussi aimé visité les vignes de Mendoza en Argentine mais on n'avait plus le temps, il fallait prendre l'avion pour l'Ile de Pâques.

Un mot sur nos collègues backpackers ?
J'ai trouvé marrant comme la catégorie "backpacker" change d'un continent à l'autre. En Amérique du Sud, "backpacker" désigne le vrai type de backpacker, comme je me l'imaiginais, à savoir aventurier et dont le but est essentiellement de découvrir de nouveaux paysages et de nouvelles expériences. Les backpackers sont rarement tout jeunes et ont donc de la bouteille. C'est en Amérique du Sud que nous avons eu le plus plaisir à échanger nos expériences avec nos collègues backpackers.
En Australie, les auberges de backpackers sont surtout utilisés par de jeunes étrangers qui possèdent un permis de travail d'une année. Ils utilisent ce genre d'auberges à long terme lorsque ça ne vaut pas la peine pour eux de louer un appartement. Autant dire qu'ils pensent que l'auberge leur appartient.
En Asie du Sud-Est, il y a deux type de backpackers. Une catégorie est essentiellement formée de jeunes européens qui fond le désormais traditionnel tour Thaïlande - Laos - Cambodge. C'est souvent leur première vrai expérience de la vie et se sentent tout d'un coup comme s'ils avaient découvert l'inconcevable. La deuxième catégorie est constituée de personnes qui se sont arrêtés dans un pays en Asie du Sud-Est et ne sont plus repartis pour diverses raisons. Très souvent, ils ne travaillent pas et essayent juste de survivre en repoussant leur retour en Occident le plus possible. Autant dire que j'ai trouvé les backpackers d'Asie du Sud-Est les moins intéressant.

Remerciements
Pour terminer ce blog, j'aimerais remercier tout spécialement ma maman qui nous a beaucoup soulagée au nivau logistique en nous laissant gentillement entreposé toutes nos affaires dans sa cave, en s'occupant de toutes notre paperasse durant notre voyage (et ce n''est pas encore fini) et surtout en nous offrant un toit à notre retour en Suisse.
MERCI BEAUCOUP !


Sur ce, un grand merci à tous de nous avoir suivi et gros becs !




 今まで何度もクリックしたいただいた皆様、
本当にありがとうございました。
ブログ更新の励みになりました。

にほんブログ村 旅行ブログへ
携帯電話からクリック→にほんブログ村 世界一周


AD
いいね!(16)  |  コメント(17)  |  リブログ(0)
最近の画像つき記事
 もっと見る >>
1 | 2 | 3 | 4 | 5 |最初 次ページ >>

AD

Amebaおすすめキーワード

Ameba人気のブログ

Amebaトピックス

ランキング

  • 総合
  • 新登場
  • 急上昇
  • トレンド

ブログをはじめる

たくさんの芸能人・有名人が
書いているAmebaブログを
無料で簡単にはじめることができます。

公式トップブロガーへ応募

多くの方にご紹介したいブログを
執筆する方を「公式トップブロガー」
として認定しております。

芸能人・有名人ブログを開設

Amebaブログでは、芸能人・有名人ブログを
ご希望される著名人の方/事務所様を
随時募集しております。